Réseaux sociaux, nouvelles sociabilités et culture numérique :enjeux et repère pour un Congo en mutation

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
L’avènement des technologies relationnelles et des réseaux sociaux dans le monde, en Afrique et au Congo a induit des mutations dans divers secteurs de la vie. Un des lieux de manifestation desdites mutations est celui des sociabilités qui, d’un point de vue sociologique, s’entendent comme étant l’ensemble des relations qu’un individu entretient avec d’autres ou l’ aptitude à vivre en société.

L’avènement des technologies relationnelles et des réseaux sociaux dans le monde, en Afrique et au Congo a induit des mutations dans divers secteurs de la vie. Un des lieux de manifestation  desdites mutations est celui des sociabilités qui, d’un point de vue sociologique, s’entendent comme étant l’ensemble des relations qu’un individu entretient avec d’autres ou l’ aptitude à vivre en société.

Alors que les anciennes sociabilités se construisent sur les rapports en présentiel et fondent des liens réels, avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication par contre,  les nouvelles sociabilités qui sont des sociabilités numériques se construisent sur des rapports en distancia et établissent des liens numériques. A partir des enquêtes menées à Kinshasa, la présente communication entend mettre en exergue la nature des nouvelles sociabilités, leurs types(scolaire,familiale,professionnelle,politique,populaire,amicale,bourgeoise,ect.),leurs formes (interne ou externe, formelle ou informelle, liens forts ou liens fiables),leurs caractéristique(contenu des relations, taille, homogénéité, hétérogénéité, dispersion, concentration),leurs modes de construction et de fonctionnement ainsi que les possibilités de dérive qu’elles représentent.

Le repérage et l’analyse des nouvelles sociabilités ainsi que de leurs enjeux, permet de déterminer si les mutations qui les accompagnent sont porteuses des dynamiques progressives ou régressives pour le Congo, étant donné que, comme le souligne Manuel Castells, les effets sociaux et culturels de ces nouvelles technologies dépendent moins de leur contenu que des usages sociaux qui s’en emparent (Dominique Desbois : 1999,pp.776).En définitive.il s’agit de déterminer les liens entre les réseaux et les mutations de la sociabilité  (Dominique cardon et Zbigniew Smoreda,2014 :161-185),mieux l’impact des réseaux sociaux sur la sociabilité(Godefroy Dang Nguyen et Virginie Lethias,2016 :165-195).

unimapon

unimapon

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Close Menu