Gestion intelligente de l’énergie électrique : la RDC peut-elle combler son gap ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
La gestion actuelle de l’énergie électrique en RDC est loin des standards internationaux des pays technologiquement plus avancés et même des pays limitrophes qui seraient dans les mêmes conditions. La RDC ne possède pas encore de réseau électrique national net la gestion des ressources énergétiques pourtant immenses est plutôt chaotique.la puissance installée est insuffisante pour couvrir les besoins des ménages, des services et de l’industrie

La gestion actuelle de l’énergie électrique en RDC est loin des standards internationaux des pays technologiquement plus avancés et même des pays limitrophes qui seraient dans les mêmes conditions. La RDC ne possède pas encore de réseau électrique national net la gestion des ressources énergétiques pourtant immenses est plutôt chaotique.la puissance installée est insuffisante pour couvrir les besoins des ménages, des services et de l’industrie. Le parc électro-producteur est en majorité vétuste et/ou  mal entretenu. Dans le contexte actuel, il est utopique de penser qu’il serait possible de couvrir le gap actuel de la RDC dans la gestion intelligente de l’énergie électrique. Pour cela, il faudrait attendre des dizaines d’années et procéder à des investissements colossaux de manière continue. En attendant, un changement de paradigme est donc nécessaire : il faut passer d’une gestion centralisée à une gestion distribuée respectant les contraintes réglementaires et les exigences des clients qui deviennent de plus en plus attentifs à leur consommation et à la qualité de l’ énergie consommée. Dans cette perspective, la priorité est de concilier l’offre et la demande en partant des points de consommation.

unimapon

unimapon

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Close Menu